ALBAOLA

Pasaia (Pays basque)

Les couples centraux

La structure du San Juan se compose de quatorze couples posés sur la quille dans la partie centrale du bateau. Chaque couple est constitué d'une varangue au milieu et de deux genoux, un de chaque côté. L'assemblage entre la varangue et les genoux est fixé solidement en queue d'aronde par deux clous de 30 cm et deux gournables en chêne. Le plus grand des couples mesure près de 7 mètres de large et pèse environ 800 kg. Il s'agit du couple central, ou maître-couple.

armazoia

Le maître-couple.

Le maître-couple est certainement le plus important de tous, situé au maître-bau, indiquant la partie la plus large du bateau. Il se distingue aussi par le fait que la varangue n'est pas reliée qu'à un seul genou comme tous les autres mais à deux genoux disposés de chaque côté.

Le maître-couple est particulièrement lié à la largeur au maître-bau, mesure qui au XVIème siècle déterminait toutes les proportions du baleinier. Comme les bateaux se construisaient sans plan ou sans aucune source graphique, le maître-charpentier gardait en tête toutes les proportions du bateau. La longueur de la quille était le double du maître-bau, la longueur du bateau était le triple du maître-bau, les trois-quarts du maitre-bau représentaient la hauteur du bateau jusqu'au pont supérieur… etc. Chaque maître pouvait faire des petites entorses à ces règles, mais la référence au maître-bau était primordiale. Et c'est ainsi qu'il s'avère fondamental de bien tracer et construire le maître-couple.

Tous les couples sont numérotés à partir du maître-couple qui est le numéro 0. Il y en a six à la proue du bateau (numérotés de 1 à 6) et 7 à la poupe (numérotés de -1 à -7).

armazoia

L'installation des couples

Les couples sont posés sur la quille avec une distance intermédiaire d'environ une paume. La pose et l'alignement sont particulièrement importants. Ils sont assemblés à la quille avec des clous et des gournables en bois.

armazoi nagusia

Photos du procesuss de construction îci