ALBAOLA

Pasaia (Pays basque)

Un bateau corsaire en construction à Albaola

18/10/2019

La Faktoria Albaola abrite la construction ouverte au public d´une patache, à partir de plans originaux du chantier Mutiozabal d´Orio. Ce type de bateau disparu, de 15 mètres de long et très apprécié des corsaires sur nos côtes va bientôt renaitre.

Le nouveau projet développé par l´école de charpenterie de marine d´Albaola a été présenté ce matin à la Faktoria maritime basque. Il s’agit d´une patache, embarcation rapide à voile ou à l´aviron qui s´utilisait essentiellement pour le transport des dépêches ou la surveillance des ports et des côtes. Elle était aussi appréciée des corsaires qui l´utilisaient pendant les abordages. 

La patache en construction sur le chantier naval d´Albaola mesure 15 mètres de long et 3,5m de large. Son équipage est de 20 personnes et on y dispose de deux voiles dont la superficie totale est de 150m2.

Cette construction permet la récupération d´un élément d´intérêt patrimonial jusqu´à présent disparu. Ce processus se base sur l´un des plans retrouvés au chantier naval Mutiozabal à Orio ayant appartenu à cette même famille de charpentiers de marine, les Mutiozabal. Ces plans, ayant été localisés par l´illustre modéliste naval Jesus Mari Perona, ne sont cependant pas datés mais correspondent à la typologie des bateaux du XVIIIème siècle.

Soulignons aussi qu´il s´agit là du huitième bateau construit par Albaola à partir des plans Mutiozabal: la traînière Ameriketatik, la yole de transport Zabarre, le canot sardinier Arditurri, les grands batels Gastibeltza et Basanoaga, les batels Mesker et Pasaia. Tous ceux-là sont du XIXème siècle.

La patache qui s´appelle Juanita Larando et le San Juan sont tous deux construits à la Faktoria mais dans des espaces différents. Leurs processus de construction diffèrent aussi puisque le San Juan et les chaloupes baleinières sont construits en se basant sur les résultats des recherches archéologiques sous-marines menées par Parcs Canada tandis que la patache est fabriquée à partir de plans d´époque.

C´est la première fois qu´un bateau sera intégralement construit à la Faktoria, de la coque au gréement, de la mâture aux cordes et aux voiles, dans sa constante quête de récupérer les métiers de la mer ayant disparu. L'implication des nombreux bénévoles, notamment dans la fabrication des cordes et des poulies, est ici à mentionner et à remercier.

Juanita Larando a déjà suscité l´intérêt de nombreux visiteurs de la Faktoria, tout comme celui d´organismes et d´experts du patrimoine maritime qui suivront de près sa construction.

Albaola a voulu aujourd´hui présenté le projet entre amis et compagnons de voyage. L´évènement a débuté par la bienvenue du président d´Albaola Xabier Agote qui a présenté les caractéristiques du bateau en construction et dévoilé l´histoire du nom du bateau, Juanita Larando.

Ensuite, Xabier Alberdi, directeur du Musée Maritime Basque et du département recherche d´Albaola a expliqué aux assistants le contexte historique entourant ce type de bateaux. Puis le choeur Pottoroak a chanté avant que Xabier Alberdi ne soit nommé Corsaire d´honneur de la part de l´ordre des Corsaires Basques de Saint-Jean-de-Luz et Ciboure sous les applaudissements.